Unité de chirurgie percutanée du pied.
Hallux Valgus (oignons), varus et rigidus, pouces en marteau, pied plat et creux, métatarsalgies, pathologies du tibial postérieur et du tendon d'Achille, entorses et ruptures des ligaments, etc.

Traitement des oignons.
L'Hallus Valgux ou oignon est une déformation grave de l'articulation du gros orteil du pied. Dans sa formation progressive interviennent des facteurs héréditaires, esthétiques et pathologiques. Actuellement, les causes sont davantage orientées vers des facteurs héréditaires auxquels vient s'ajouter l'utilisation de chaussures inappropriées (à pointe fermée) qui oblige le pied à se déformer. Mais cela est plus fréquent chez les femmes, notamment à un âge avancé, même si les jeunes filles sont également concernées.

C'est une blessure partiellement incapacitante en raison de la douleur occasionnée suite à l'inflammation du recouvrement osseux (synovite) de l'articulation du gros orteil avec les os du pied (articulation métatarsophalangienne). Normalement, les oignons constituent seulement une partie d'une déformation globale et, dans la plupart de cas, sont associés à des orteils en griffe ou en marteau, à la luxation du reste des articulations métatarsophalangiennes ou à la surcharge de l'appui sur la plante du pied (métatarsiens) en raison de la perte de fonction des orteils.

Lors des phases initiales, avec une certaine gêne et une légère déformation, il est recommandé d'utiliser des chaussures larges, de pointe élevée et avec différentes semelles ou chevilles orthopédiques. Une fois que la déformation est totale, et en fonction de la douleur et du handicap, il est recommandé d'avoir recours au traitement chirurgical qui peut se faire par chirurgie traditionnelle ou par chirurgie percutanée. Dans la chirurgie traditionnelle, le pied est ouvert avec des incisions plus ou moins grandes qui requièrent une anesthésie locale ou générale, et une admission hospitalière.

Chirurgie percutanée de l'oignon.
L'existence de ce type de chirurgie fait disparaître le mythe selon lequel les opérations des oignons sont douloureuses et largement incapacitantes jusqu'à leur rétablissement total. L'opération consiste à réaliser, sous anesthésie locale, trois incisions de 4 mm de long, à travers lesquelles sont réalisés les actes chirurgicaux requis pour résoudre le problème, et qui sont : limage de l'excroissance osseuse, coupe ou section partielle (ostéotomie) de l'os métatarsien pour récupérer sa position d'origine, libération de l'appareil extenseur de l'articulation et correction du reste des déformations associées. La réussite de l'intervention est contrôlée et visualisée par fluoroscopie et l'acte chirurgical dure entre 15 et 30 minutes.

  • En une heure.
  • Sans retour à l'hôpital.
  • Sans anesthésie générale.
  • En marchant dès le début.

Post-opératoire et consultations jusqu'à la sortie.
Une fois l'intervention terminée, le patient reste en observation pendant au moins une heure. Il peut ensuite quitter l'hôpital avec un bandage compressif et une botte spéciale en protection. Pendant les 12 semaines suivantes, jusqu'à la sortie définitive, plusieurs soins seront réalisés. Pendant les premières semaines, il est recommandé de pratiquer une activité modérée et, à partir de la sixième semaine, on peut reprendre une vie normale.