L'Unité intégrale d'Obésité de l'Hospital Quirónsalud Donostia apporte des solutions médicales personnalisées allant de la surcharge pondérale à l'obésité extrême, avec une approche pluridisciplinaire et soutenue dans le temps. Elle est formée d'une équipe pluridisciplinaire qui travaille de façon coordonnée pour offrir aux patients obèses et/ou diabétiques une étude préalable protocolaire, toutes les options thérapeutiques dans un même centre, un suivi endocrinien ultérieur et un soutien psychologique facultatif, pour garantir une perte de poids saine et qui dure dans le temps.

Elle est composée des chirurgiens Juanjo Martínez et Salud García, des docteurs Eva Blázquez, endocrinologue, et de Julio Bernuy, spécialiste en appareil digestif, et de la psychologue Itziar Moreno. Elle bénéficie également du soutien de l'Unité des Soins critiques post-opératoires, dirigée par le docteur Javier Mainar et du service d'anesthésie, dirigé par le docteur Javier Sanz.

Après la réalisation d'une étudie pluridisciplinaire protocolaire, le traitement le plus approprié est recommandé à chaque cas, avec un suivi ultérieur adapté à chaque patient.

Ballon intra-gastrique.

Il s'agit d'un traitement d'une durée de six mois, indiqué pour les personnes souffrant d'obésité légère ou modérée -IMC compris entre 25 et 30 kg/m2-, qui augmente la sensation de satiété et favorise la perte de poids en facilitant le suivi d'un régime personnalisé. « Le ballon est une structure que l'on introduit dans l'estomac à travers la bouche et qui se remplit de liquide pour occuper une grande partie de son espace », indique le docteur Julio Bernuy, spécialiste en appareil digestif. Il s'agit d'une procédure simple, réalisée par voie endoscopique, et le patient s'y habitue en quelques jours, après quoi il reprend son activité quotidienne. La perte de poids que l'on peut atteindre dépend du suivi d'un régime approprié et peut varier entre 10 et 20 kilos en six mois.


Technique POSE : réduction de l'estomac par voie orale.

L'Hospital Quirónsalud Donostia est pionnier au Pays Basque dans l'application de la chirurgie primaire endoluminale de l'obésité (POSE, acronyme anglais) et a réalisé plus de 40 interventions depuis sa mise en marche, en 2012. Il s'agit de la première technique sans incisions visant à réduire définitivement l'estomac, auquel on accède depuis la bouche. Ses risques sont minimes, et le patient peut rentrer chez lui le lendemain de l'intervention, puis reprendre ses activités habituelles 24 heures après. Elle est recommandée aux patients présentant un IMC compris entre 28 et 40 kg/m2 ; accompagnée d'un suivi médical, elle permet de perdre jusqu'à 24 kilos pendant les six premiers mois.


pose_1Image haute résolution. Ce lien s'ouvrira en utilisant une lightbox, il y mai être un changement de contexteEn quoi cela consiste-t-il?
Il s'agit de la première technique de réduction de l'estomac réalisée sans incisions, réduisant ainsi les risques et les désagréments pour le patient. On accède à l'estomac par voie orale avec un endoscope spécifique qui permet de plier une partie de l'estomac appelée fond gastrique. L'endoscopiste digestif suture les plis en réduisant ainsi la taille de l'estomac de façon permanente.

Quel effet cela produit-il?

La réduction de l'estomac diminue sa capacité à stocker les repas et ralentit la vitesse de sa vidange ; de plus, lorsque le fundus gastrique se plie, la production de l'hormone ghréline semble baisser, réduisant ainsi l'appétit et favorisant la sensation de satiété.


pose_2Image haute résolution. Ce lien s'ouvrira en utilisant une lightbox, il y mai être un changement de contexteQuels avantages apporte cette technique?
L'aspect le plus innovant et bénéfique de cette technique par rapport à la chirurgie traditionnelle de l'obésité est qu'elle est réalisée sans incisions. C'est pourquoi les risques pour le patient sont infimes. De plus, l'intervention tout comme le rétablissement sont plus courts, et le patient peut rentrer chez lui le lendemain de l'intervention et reprendre ses activités habituelles un jour après.


Qui peut bénéficier de cette technique?
Elle est recommandée à des patients ayant un indice de masse corporelle (rapport entre le poids et la taille) compris entre 28 et 40. Cette technique convient aux personnes qui ont déjà essayé de mincir avec plusieurs régimes, voire d'autres traitements, mais qui, avec le temps, ont récupéré le poids perdu, et aux personnes souhaitant un traitement permanent en premier lieu.

Pour atteindre un poids approprié, il est fondamental qu'après l'intervention le patient acquiert des habitudes saines, en adaptant aussi bien la quantité que la qualité des aliments ingérés, et également le niveau d'exercice physique. C'est pourquoi ce traitement à Quirónsalud Donostia inclut le suivi médical et nutritionnel pendant un an.

Résultats.

Immédiatement après l'intervention, le patient peut perdre jusqu'à deux kilos par semaine sans mettre sa santé en péril. Grâce au développement de la technique POSE, à un suivi médical approprié et un soutien du patient, comme celui réalisé par les professionnels composant l'unité de Traitement de l'Obésité de Quirónsalud Donostia, il est possible de perdre jusqu'à 24 kilos pendant les six premiers mois.


Chirurgie de l'obésité.

Ce traitement d'obésité morbide est le plus efficace à long terme. De plus, il réduit de manière significative les pathologies associées. Il s'agit d'une procédure complexe qui requiert une approche pluridisciplinaire expérimentée et des installations chirurgicales appropriées, ainsi qu'une unité de soins intensifs avec des professionnels spécialisés.

L'équipe de Juanjo Martínez, coordinateur de l'unité, applique quatre techniques chirurgicales différentes par voie laparoscopique, dont le choix dépend du résultat de l'étude du patient. La chirurgie bariatrique est indiquée pour les patients présentant un IMC à partir de 40 kg/m2 et, en cas de maladies graves associées (hypertension, cardiopathies, troubles respiratoires, etc.), elle est réalisée à partir d'un IMC de 35.

Le bypass gastrique est la technique de référence: il permet de perdre entre 60 % et 75 % de la surcharge pondérale, et de maintenir son poids sur le long terme. Sa réalisation par voie endoscopique réduit les complications et le séjour hospitalier post-chirurgical. Il s'agit d'une méthode mixte, qui allie réduction de l'estomac et diminution de l'absorption des aliments ingérés.

Sont également réalisés la gastrectomie tubulaire (connue sous le nom de sleeve gastrectomy) et l'anneau gastrique, pour des patients plus âgés et la plicature de la couverture supérieure gastrique, ces deux derniers étant moins invasifs.

Tous ces types de chirurgie, qui sont parfois réalisés consécutivement ou avec des techniques endoscopiques, améliorent ou résolvent les principales pathologies associées à l'obésité, réduisant ainsi les taux de mortalité.


Chirurgie du diabète.

Il s'agit d'une technique pionnière, indiquée pour les patients souffrant de diabète sucré type II (90 % des diabètes), qui présentent un contrôle difficile de leur maladie avec le traitement pharmacologique standard (antidiabétiques oraux et/ou insuline), souffrant d'obésité -IMC supérieur à 30 et présentant une « réserve pancréatique de cellules bêta », c'est-à-dire des personnes souffrant de diabète sucré II à courte évolution. La chirurgie métabolique développe des techniques de chirurgie bariatrique, essentiellement le bypass gastrique, en individualisant selon chaque patient et en accord avec l'endocrinologue. L'amélioration du diabète après ce type d'opérations est précoce, pratiquement dès le post-opératoire immédiat, quelle que soit la perte de poids, qui est plus progressive ou tardive.

De plus, l'unité possède un service de soutien psychologique pour les patients qui en font la demande.