En devenant une donatrice, vous recevrez beaucoup plus ce que vous donnerez: la satisfaction de savoir que vous êtes en train d’aider d’autres personnes à exaucer leur désir d’avoir un bébé; un fait qui ne serait pas possible sans votre aide. Pour elles, vous êtes leur grande espérance.

À Quirónsalud, les donatrices disposent de la sécurité et de la tranquillité de se soumettre au processus au sein d’un environnement hospitalier, dans les meilleures conditions et entre les mains de médecins experts. La donation est pourvue d’un caractère altruiste, volontaire et désintéressé, et elle sera dotée d’une compensation financière étant donnés les désagréments causés, conformément au Décret-Loi Royal 9/2014 datant du 4 juillet, BOE nº 163.

Je souhaite donner des ovules

Que nécessitez-vous pour être une donatrice d’ovules?

Conformément au Décret Royal du 1er mars 1996, num. 412/1996, Article 2, uniquement les personnes ayant les requis suivants pourront être donatrices de gamètes et de pré-embryons:

  • l’envie d’aider d’autres personnes.
  • Avoir un âge compris entre 18 et 35 ans.
  • Une bonne santé psycho-physique.
  • La donatrice ainsi que ses proches directes ne doivent pas être atteints de désordres génétiques connus ni d’autres maladies héréditaires.
  • Ne pas être atteint de maladies à prédisposition héréditaire tels que: l’asthme, le diabète, l’épilepsie, l’hypertension artérielle, etc.
  • Être séronégatif concernant l’hépatite virale, la syphilis, l’herpès, le virus de l’immunodéficience humaine, le cytomégalovirus, etc.
  • Ne pas être atteint d’infections bactériennes évaluables dans des cultures de sang.


La donation sera formalisée moyennant un contrat écrit, suite à une information préalable par protocole de consentement informé à propos des fins et des conséquences de l’acte, ainsi que des procédés et des études auxquels la donatrice sera soumise.


L’anonymat

Le principe de l’anonymat, toujours présent entre la donatrice et la réceptrice d’ovules, est garanti par la loi. Il faut également prendre en considération que le fait de donner des ovules ne compromet en aucun cas la fertilité future ou la maternité de la donatrice.



En quoi consiste le processus?

Il s’agit d’un processus simple qui, à tout moment, sera soumis à un strict contrôle médicale:

  • La première phase du traitement dure entre 12 et 25 jours, en fonction du protocole utilisé (long ou court) et de la vitesse de réponse de chaque patiente.
  • On administre quotidiennement un médicament à la donatrice sous forme d’injections par voie sous-cutanée. Habituellement, les patientes se l’administrent à elles-mêmes chez elles. L’objectif de ce traitement pharmacologique vise l’obtention de plus d’un ovule afin que l’efficacité de la donation soit plus grande.
  • Au cours de ce processus, elle devra se rendre trois ou quatre fois au centre afin d’effectuer des analyses de sang et des échographies de contrôle.
  • Ensuite elle devra être soumise à une petite intervention chirurgicale afin d’extraire les ovules, sous anesthésie générale très légère. Le processus est contrôlé à travers une échographie vaginale tandis que le gynécologue aspire le liquide folliculaire. Ultérieurement, on identifie et on traite les ovocytes au sein du laboratoire de fécondation in vitro (FIV).
  • Après un intervalle d’une à trois heures de repos, la donatrice pourra se déplacer à son domicile et suivre une vie normale.
  • Une dizaine de jours après l’extraction des ovules, la donatrice aura la menstruation et toute trace du traitement aura disparu. Si vous souhaitez donner à nouveau, vous pouvez le faire deux mois après et autant de fois que la loi l’établit.

Existe-t-il des risques?

LLes risques sont pratiquement inexistants. Exceptionnellement, on peut produire le syndrome d’hyperstimulation ovarienne, une infection, une hémopéritoine ou une torsion ovarienne. Toutefois, la donatrice sera toujours soumise à un strict contrôle médical afin de minimiser tout risque.


Quelle compensation recevrez-vous?

  • La satisfaction de savoir que le don aidera des couples et/ou des femmes à réaliser leur rêve tant désiré d’avoir un enfant.
  • La donatrice reçoit une compensation financière étant donnés les désagréments causés, les déplacements et le temps consacré à la donation.

Je souhaite donner du sperme

Que nécessitez-vous pour donner?

Selon le Décret Royal du 1er mars 1996, num. 412/1996, Article 2, les personnes accomplissant les requis suivants pourront être des donateurs de sperme:

  • Être âgé entre 18 et 50 ans.
  • Être pourvu d’une bonne santé biophysique et d’une pleine capacité d’agir.
  • La donatrice ainsi que ses proches directes ne doivent pas être atteints de désordres génétiques connus ni d’autres maladies héréditaires.
  • Ne pas être atteint de maladies à prédisposition héréditaire tels que: l’asthme, le diabète, l’épilepsie, l’hypertension artérielle, etc.
  • Être séronégatif concernant l’hépatite virale, la syphilis, l’herpès, le virus de l’immunodéficience humaine, le cytomégalovirus, etc.
  • Ne pas être atteint d’infections bactériennes évaluables dans des cultures de sang et de sperme.
  • Posséder un sperme ayant une qualité suffisante pour être cryopréservé et pouvoir survivre ultérieurement à la congélation en toute garantie.

chico



Le don sera formalisé moyennant un contrat écrit, suite à une information préalablement fournie par un protocole de consentement informé à propos des fin et des conséquences de l’acte, ainsi que des procédés et des études auxquels le donateur sera soumis.


L’anonymat

Le principe de l’anonymat, toujours présent entre les donateurs de sperme et les récepteurs, est garanti par la loi (la loi 14/2006, du 26 mai, concernant les techniques de reproduction humaine assistée). Le don de sperme ne compromet en aucun cas la fertilité future ainsi que la paternité du donateur.


Quel est le procédé à suivre pour donner du sperme?

Une fois ayant été effectuées les études pour vérifier que les requis établis par la loi sont accomplis, le donateur conviendra avec le laboratoire d’andrologie les jours et l’heure auxquels il se rendra pour fournir les échantillons de sperme. Ceux-ci seront obtenus au sein d’une salle appropriée et seront traités au laboratoire en question.



Quelle compensation recevrez-vous?

  • La satisfaction de savoir que le don aidera des couples et/ou des femmes à réaliser leur rêve tant désiré d’avoir un enfant.
  • Le donateur reçoit une compensation financière étant donnés les désagréments causés, les déplacements et le temps consacré à la donation